Réalisation

©

Dans la France des années soixante, un homme prend conscience que si rien n’est entrepris pour combattre ce fléau, toutes les surfaces boisées de notre pays risquent de partir en fumée.

Cet homme, Monsieur Francis Arrighi, sous-préfet de son état, va se battre pour faire admettre l’idée et arrivera à convaincre les plus hautes autorités, de mettre en place des moyens aériens pour lutter contre les feux de forêts, et c’est grâce à lui si aujourd’hui nous pouvons aligner cette flotte pour protéger notre patrimoine forestier.

A mi-chemin entre la frontière italienne et la frontière espagnole, le département des Bouches du Rhône est retenu pour sa situation géographique. De plus, il est implanté au bord d’un étang ayant abrité autrefois deux hydrobases avec hangars, parkings et slips. Ce site correspond tout à fait pour la mise en oeuvre d’hydravions amphibies.

Les appareils sont d’abord stationnés sur l’ancienne base aéronavale de Berre. Ils n’y restent que quelques mois, puis traversent l’étang et rejoignent l’aéroport de Marseille Marignane.

De 1963 à 1966,“la base” s’installe à l’aviation générale(1), aux abords de la baraque A 35 laquelle sert de PC, vestiaires, bureaux, etc... En 1966, elle est définitivement affectée au sud de l’aviation de ligne, face à Sud Aviation (2).

Home page